Skip links

2023, année de tous les défis

2022 a été ponctuée de succès (adoption du principe “oui, c’est oui” au Conseil national, l’acceptation de l’initiative enfance sans tabac et l’introduction de mariage pour toutes et tous) comme de déceptions politiques (AVS21 et refus du Conseil des États de suivre le Conseil national à propos de mon initiative en faveur d’une meilleure protection contre le harcèlement). 

2022 a également été une année particulière pour moi sur le plan professionnel puisque j’ai été nommée, à la fin de l’été, codirectrice du festival de bande-dessinée BDFIL et que j’ai dû repenser l’ensemble de mes activités. 

3 ans au parlement : un bilan

Voilà 3 ans que j’ai la chance de représenter les vaudoises et les vaudois au Conseil national. Pour l’occasion, j’ai décidé de résumer en 3 minutes l’essentiel de ces passionnantes et intenses années au Parlement dans une vidéo. En bref, cette législature à été marquée par : 

  • La poursuite de mon engagement sur des sujets que j’ai porté au Conseil communal de Lausanne et au Grand Conseil vaudois tels que : le vote à 16 ans, la légalisation du cannabis ou encore la lutte contre les violences sexistes et sexuelles, en collaboration avec des parlementaires de droite notamment. 
  • En commission de la santé, j’ai porté la voix des mouvements féministes pour permettre une meilleure prise en charge de leur santé. 
  • La défense des droits fondamentaux, de la sobriété et des préoccupations environnementales au sein de la commission de la politique de la sécurité. 
  • Une importante participation au sein des milieux associatifs, en ayant entre autres, pris la présidence de diabètevaud ou encore celle de la Fondation Santé Sexuelle Suisse.
  • Une activité suspendue et inédite en période de pandémie qui a également mis à mal le travail du Parlement. La période COVID était aussi synonyme d’importantes décisions en matière du droit du travail avec le chômage partiel par exemple. 

Si vous souhaitez en savoir davantage sur cette période de mon mandat, vous pouvez consulter mes rapports annuels 2019-2020, 2020-2021 et 2021-2022. L’ensemble des objets (propositions et questions) sont également disponibles sur le site du Parlement.

2023 : les grands enjeux 

Climat et l’environnement

Cette dernière année de la législature s’annonce dense. Mon engagement pour la question environnementale reste une de mes priorités. Au programme, entre autres, la campagne sur le contre-projet indirect à l’initiative pour les glaciers

Au sein des VERT·E·S, je compte continuer mon travail sur l’interaction entre la santé et l’environnement. Maintenant que je siège exclusivement au sein de la Commission de la santé, je m’attellerai d’autant plus à réitérer et proposer les mesures de notre papier de position en matière sanitaire.

Protéger le droit à l’avortement 

En Europe comme aux USA, le droit à l’avortement est précaire et régulièrement mis en danger. En Suisse aussi avec les initiatives portées par l’UDC et les positions du Centre. Il est donc nécessaire de garantir, confirmer et renforcer ce droit fondamental. En 2023, je défendrais mon initiative parlementaire pour que l’avortement soit considéré comme une question de santé et non plus une affaire pénale. Cette proposition regroupe des soutiens de droite comme de gauche. Comme dans d’autres pays, le soutien des politiciennes libérales sera essentiel pour gagner ce vote. La victoire sur cet objet est possible !

Cannabis

Si le processus parlementaire a ses lenteurs, il y a un sujet que je suis depuis ses débuts et qui devrait prochainement aboutir : la modification de la législation permettant la consommation récréative de cannabis. Après avoir défendu les projets-pilotes en début de législature, je m’attellerai en 2023 avec mes collègues de la sous-commission en charge, à la rédaction de la nouvelle loi. Les avancées se font attendre en Suisse, où de récentes décisions ont rendu plus difficile l’accès à certains produits à base cannabique pourtant consommés pour pallier des douleurs chroniques ou des traitements lourds. 

Réforme des retraites 

Après avoir manqué de peu à gagner la votation sur AVS21, le sujet des retraites restera central en 2023. Malgré les promesses faites durant cette campagne par la droite, rien n’a été concrétisé lors des débats de la réforme de la LPP21 et le Parlement s’est positionné en majorité contre l’initiative pour une 13e rente AVS.

Nous devons obtenir des rentes plus justes qui doivent être augmentées et améliorer la situation des femmes. Ces dernières, toujours victimes d’inégalités salariales voient leur situation financière fortement péjorée une fois arrivées à la retraite à la retraite. L’augmentation du coût de la vie (en particulier des primes d’assurance-maladie) mais aussi l’inflation impactent fortement les bas salaires et les retraité·e·s. Cette réalité doit être acceptée par le camp bourgeois (en particulier au Conseil des Etats) et des mesures doivent être mises en place rapidement pour y remédier.   

Élections 

La deuxième partie de 2023 sera fortement marquée par les élections fédérales. Durant la législature qui se termine, nous avons certes pu obtenir quelques avancées, mais l’essentiel a consisté à éviter la casse, par la droite, de notre système social et de voir bon nombre de projets écologistes être refusés pêle-mêle. Nous avons même assisté à des reculs en matière de protection du paysage et de la biodiversité. Pour pouvoir réellement agir face au désastre environnemental qui est en cours, une majorité progressiste et solidaire, une majorité verte est absolument indispensable. Notre candidat aux États est déjà connu : il s’agit de Raphaël Mahaim qu’il faudra soutenir pour conserver notre siège au à la chambre haute. J’espère que mon parti me fera le plaisir de me confirmer sur sa liste le 22 février prochain et moi, je me réjouis d’ores et déjà de faire campagne avec vous. 

Bonne année à toutes et à tous !